Deuxième édition (2020-2022)

Adriaan Joubert (AJ) van Wyk, Afrique du Sud
AJ a grandi dans une ferme familiale et représente la 4e génération de Vetkragga Farming. Vetkragga Farming opère dans les moutons, les bovins et les petites céréales et existe depuis 1946. Ils vivent et cultivent avec la devise : « Foi, Famille, Ferme ». Diplômé du lycée agricole d’Oakdale en 2015, il a poursuivi ses études en vue d’un baccalauréat en agriculture à l’Université de Stellenbosch. Il a rejoint la ferme familiale à la fin de 2018 et, en décembre 2020, AJ s’est marié avec Hanri Janse van Rensburg.

Andile Mcoyi, Afrique du Sud
Andile est une biotechnologiste de profession, mais son amour et sa passion pour l’agriculture l’ont conduit à se lancer dans ce domaine. Elle a travaillé comme analyste qualité de laboratoire avant de démissionner pour se concentrer sur l’agriculture. Après avoir constaté l’absence des femmes dans le milieu agricole, elle a voulu autonomiser les femmes et encourager leur engagement dans l’agriculture, en offrant ainsi plus d’opportunités pour les femmes dans ce secteur.

Angèle Mersch, Luxembourg
Angèle a 24 ans et travaille à la ferme équestre de ses parents. Après ses études au Lycée Technique Agricole d’Ettelbruck / Luxembourg, elle a poursuivi ses études en Allemagne pour devenir une « Pferdewirtschaftsmeisterin ». Elle a effectué divers stages dans des fermes en Allemagne, en France et en Belgique. Depuis mai 2018, elle est présidente de l’association des jeunes agriculteurs luxembourgeois « Lëtzebuerger Landjugend a Jongbaueren ». Angèle faisait partie de la délégation des jeunes agriculteurs de l’OMA au 11e Forum mondial pour l’alimentation et l’agriculture (GFFA 2019).

Angelica Monti, Italie
Angelica est une jeune agricultrice italienne de 22 ans. Inscrite à la Faculté d’économie et de marketing du secteur agro-industriel de l’Université Alma Mater Studiorum de Bologne, elle est sur le point d’obtenir son diplôme. Sur les collines de Riolo Terme (région Émilie-Romagne), la famille d’Angelica gère une ferme sur un terrain de 100 hectares avec vignoble, cultures semables et pâturage. L’activité principale est l’élevage de bovins à viande « Romagnola », une race typique de la région Émilie-Romagne. Angelica s’occupe du bétail avec sa mère et sa sœur, investissant dans la génétique et l’innovation. Angelica est désireuse de préserver la biodiversité agricole, considérée comme un patrimoine immatériel de son territoire.

Bram Van Hecke, Belgique
Né dans une ferme en Belgique, Bram était déjà passionné par l’agriculture, les agriculteurs et la campagne dès son plus jeune âge. Pour cette raison, il a étudié l’ingénierie agricole et les sciences politiques. L’implication volontaire auprès des jeunes ruraux et des jeunes agriculteurs l’a finalement conduit à son poste actuel de président des jeunes agriculteurs flamands.

Caterina Luppa, Italie
Caterina est une agronome spécialisée dans l’agriculture durable et la qualité des sols. Elle travaille pour la startup qu’elle a cofondée pour développer un procédé durable aux insectes rares dans les fermes italiennes. Parallèlement, elle développe des compétences en gestion et elle est présidente de l’association des jeunes agriculteurs ANGA Umbria.

Chrispen Mununga, Zimbabwe
Chrispen est économiste agricole au Syndicat des agriculteurs commerciaux (CFU) avec 4 ans d’expérience dans l’agro-industrie et l’économie agricole. Il détient une licence en économie agricole et développement et poursuit actuellement une maîtrise en analyse de données. Bonne connaissance de l’économie agricole, du droit du travail agricole, de l’étiqueter des affaires, de la gouvernance coopérative, du lobby politique et du plaidoyer, de la communication et des négociations efficaces au Conseil national de l’emploi. Très intéressé par la formulation du commerce et des politiques, il est actuellement le coordinateur de projet pour un programme d’évaluation rapide de la volaille. Il a participé activement à la campagne « Women @ Work». Actuellement, il est le secrétaire général du Conseil Apex de la Jeunesse Agricole.

Didier Yves Ishimwe, Rwanda
Didier Yves est né à Muhanga-Rwanda. Il avait un certificat de niveau A en Physique-Chimie-Mathématiques et est agriculteur comme ses parents depuis 5 ans. Son passe-temps est de jouer des instruments de musique.

Edith Akinyi Alula, Kenya
Ayant grandi dans la campagne rurale du comté de Busia, au Kenya, Édith a passé une grande partie de son enfance dans des fermes, ce qui a façonné son désir de travailler dans l’agriculture et ses choix à l’école et au collège. Elle est titulaire d’un baccalauréat en gestion agroalimentaire. Elle participe activement aux initiatives agricoles communautaires visant a renforcer la sensibilisation des agriculteurs aux systèmes agricoles modernes et promouvoir des cultures à forte valeur ajoutée. Cette passion l’a amenée à former des agriculteurs à l’agronomie, à la gestion des champs, à la récolte et à la manutention et à la commercialisation après récolte et à encourager les jeunes à entreprendre l’agro-industrie comme source de revenus. Elle est passionnée par l’agriculture et en particulier par l’efficacité de la production et la durabilité grâce à des compétences techniques et expérimentales. Son objectif à long terme et son engagement inlassable consistent à s’engager davantage auprès des acteurs influents et des responsables politiques pour améliorer la sécurité alimentaire dans son pays et dans le monde, promouvoir la dignité et créer l’autonomie des agriculteurs des pays en développement.

Elisabeth Hidén, Suède
Élisabeth a 25 ans et a grandi dans sa ferme familiale au centre de la Suède. Elle a étudié l’agronomie à l’Université suédoise des sciences agricoles et après cela, elle s’est installée dans la ferme de son fiancé. Elle a été élue présidente de la Fédération des jeunes agriculteurs suédois en mars 2020.

Hannes Bumann, Allemagne
Né en 1995, Hannes a grandi dans une ferme du nord de l’Allemagne. Il dirige la ferme familiale et se spécialise dans la production de cultures et de légumes. En tant que membre du conseil d’administration du club régional des jeunes agriculteurs du Schleswig-Holstein, il était chargé de représenter l’organisation allemande des jeunes agriculteurs. Il a également participé en tant que délégué aux groupes de travail du CEJA.

Jacqueline dos Santos Persson, Mozambique
Née en 1997, Jacqueline a commencé à travailler à l’âge de 11 ans pour aider ses parents. Grâce à l’agriculture, aux tomates, aux choux, aux pommes de terre, aux mains sales, aux longues journées au soleil et bien plus encore, elle a maintenant un diplôme en administration des affaires.

Joshua Shedrac Waigolo, Ouganda
Né en 1990 dans le village de Kiwolera, district de Kamuli, dans la région orientale du Ouganda, Joshua est actuellement le coordinateur de la Buyende District Farmers Association (BUDFA), une organisation membre de la fédération nationale des agriculteurs du Ouganda (UNFFE). Il est cofondateur et PDG de Mt Atlas Horticulture Initiative Organisation LTD (MAHIO) Ouganda. Grâce à MAHIO Ouganda, il est un membre actif de l’Africain Women Agribusiness Network (AWAN-Afrika), de la Fédération des agriculteurs d’Afrique de l’Est (EAFF) et de Family Farming & Agroecology Community of Practice AFRICA platform pour l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Il est titulaire d’un diplôme en agriculture, science et technologie, d’un diplôme en agriculture, science et technologie et d’un certificat en science et technologie agricoles général (cultures et élevage) de l’Université de Busoga.

Josiane Irakarama, Rwanda
Josiane est une jeune agricultrice du Rwanda. Il est diplômé en administration publique et bonne gouvernance et est un ancien membre actif de le Young African Leaders Initiative (YALI). La passion de Josiane pour l’agriculture remonte à sa petite enfance. Elle a grandi en voyant sa mère s’efforcer d’élever une famille décente avec une grande intégrité grâce à sa profession agricole, parallèlement à son évolution d’une femme ordinaire de pays africaine à une représentante et dirigeante dans plusieurs organisations paysannes. Josiane est une des membres fondateurs de la Bright Agriculture Youth Cooperative⸴ et travaille actuellement comme consultante en communication dans des coopératives de caféiculteurs. Comme sa mère et d’autres femmes leaders avant elle, Josiane s’est engagée à renforcer l’autonomisation des jeunes et des femmes dans le secteur agricole.

Julie Bissonnette, Canada
Julie est présidente de la FRAQ (La Fédération de la relève agricole du Québec) depuis 2018 et est engagée dans le mouvement depuis près de 10 ans maintenant. Née dans une ferme laitière près de Montréal, Julie est profondément interessée par l’agriculture. Après avoir obtenu son diplôme de l’Institut de Technologie Agroalimentaire (ITA), campus de Saint-Hyacinthe, Québec, en 2013, elle a travaillé dans divers domaines agricoles. Elle aide maintenant son conjoint dans sa ferme laitière démarré en 2014, près de Drummondville. Elle travaille également comme technicienne agricole pour un club agro-environnemental. Que ce soit à titre d’administratrice à La Financière Agricole du Québec, à titre de représentante au Forum des jeunes agriculteurs canadiens, au conseil général de l’Union des Producteurs Agricoles ou encore à titre de présidente du Trust du Réseau express métropolitain (REM), les passions de Julie sont défendre les intérêts des jeunes agriculteurs et améliorer leur vie quotidienne et leur avenir.

Katlego George Lefifi, Afrique du Sud
Katlego est un jeun agriculteur affilié à l’Association des agriculteurs africains d’Afrique du Sud (AFASA) en tant que représentant des jeunes et président de la jeunesse Gauteng AFASA et membre du comité provincial électif. Il a 12 ans d’expérience agricole, et il est également un spécialiste de la biodiversité par profession. Il s’est spécialisé en sciences agricoles à l’Université de technologie de Tshwane, en gestion d’entreprise à l’Université de Pretoria et en gestion agro commerciale à l’Université d’Afrique du Sud.
Katlego a travaillé 5 ans en tant qu’officier d’éducation environnementale à l’Institut national sud-africain de la biodiversité et a travaillé avec le Conseil de recherche agricole en tant qu’assistant agricole et chercheur sur les plantes médicinales sud-africaines. Il a également été directeur de 2 sociétés d’agriculture et de conseil.

Khoushbou Singh Sewraj, Maurice
Née dans une famille de planteurs, Khoushbou a commencé à pratiquer des activités agricoles à l’âge de 13 ans. Pendant ses études à l’Université de Maurice, elle s’est intéressée davantage à l’élevage et à la plantation de cultures. Étant personnellement impliquée dans les activités agricoles,elle s’efforce de donner une nouvelle image du métier d’agriculteur. En tant que coordinatrice de projet de l’association F.A.L.C.O.N (Farmers in Agriculture, Livestock, Cooperative and Organic Network) et secrétaire de Falcon Young Farmers, elle travaille à l’amélioration des conditions de vie des agriculteurs locaux – jeunes, femmes, personnes âgées – ansi qu’à la conservation de l’environnement naturel.

Lakshuman Aryal, Népal
Lakshuman est un jeune agriculteur qui s’intéresse vivement à la conversion des pratiques agricoles de subsistance en pratiques agricoles commerciales pour améliorer la production et la productivité. Il est membre actif de la Small Farmer Agriculture Coopérative Ltd. d’Ilam (Est du Népal), une organisation membre du Népal Agriculture Coopérative Ltd. (NACCFL). Il a terminé une formation de qualification professionnelle et il a acquis des connaissances académiques d’un an dans le cadre du programme de formation agricole transfrontalière 2016/17 avec le soutien du gouvernement d’Israël et de la Small Farmer Development Bank, une organisation partenaire de la NACCFL.

Matteo Pagliarani, Italie
Né en 1994, Matteo travaille depuis 2012 comme jeune entrepreneur agricole dans la coopérative familiale spécialisée dans la multifonctionnalité agricole sociale : élevage d’ovins, de bovins et de caprins, production de vin, gestion foncière, restauration, énergies renouvelables etc. Depuis 2014, il est le coordinateur d’AGIA – CIA agriculteurs italiens dans la région de Romagne. En 2020, il a publié son premier livre intitulé « Je ne voulais pas être agriculteur », une autobiographie sur la beauté du monde rural. Il est passionné par le marketing territorial, le monde de l’alimentation et des boissons et la communication efficace.

Peter Waldherr, Autriche
Peter a 27 ans et est originaire d’Autriche. Il a grandi dans la ferme laitière de ses parents. Il s’intéresse beaucoup aux affaires agricoles et étudie actuellement les sciences animales à l’Université des ressources naturelles et des sciences de la vie de Vienne.

Phanna Chhoem, Cambodge
Né en 1989, Phanna a obtenu son diplôme en développement rural à l’Université Svay Rieng en 2016. Il a commencé à travailler pour l’Association des producteurs agricoles de la Fédération des agriculteurs cambodgiens (CFAP-Cambodge) en 2018 en tant que secrétaire exécutif (ES) et assistant du directeur général, en se concentrant sur le renforcement des capacités des dirigeants agricoles et de leur personnel en matière de compétences techniques agricoles et de communication de l’information technologie (TIC). De plus, il fournit des services de conseil agricole aux agriculteurs via « App Chamka » lorsque ceux-ci ont besoin d’une assistance technique.

Phyllis Kadzo Kalama, Kenya
Phyllis est une jeune petite éleuveuse de poulet locaux à Kilifi, au Kenya. Elle est passionnée par l’implication des jeunes dans l’agriculture. Elle est actuellement impliquée dans des activités de bénévolat avec le projet du gouvernement du comté de Kilifi « Croissance inclusive agricole et rurale nationale » qui vise à aider les agriculteurs de certaines filières à améliorer leur productivité et leur rentabilité à long terme.

Rudo Chitapi, Zimbabwe
Rudo est un jeune agriculteur dynamique qui se concentre sur la production de miel et d’horticulture. Elle détient une maîtrise en administration des affaires. Elle collabore également avec ZimApiculture Trust, une organisation non gouvernementale locale qui fournit un soutien technique et matériel aux apiculteurs des communautés rurales du Zimbabwe. Afin de promouvoir la participation des jeunes à l’agriculture, Rudo propose des programmes de formation en agriculture et permet d’acquérir les qualifications fondamentales en gestion d’entreprise aux jeunes agriculteurs potentiels.

Ruramiso Mashumba, Zimbabwe
Ruramiso est une jeune agricultrice de Marondera. Après avoir obtenu un baccalauréat en gestion des affaires agricoles à l’Université de l’Angleterre occidentale (UWE), elle est retournée au Zimbabwe et en 2012, elle a commencé à diriger la ferme qu’elle a héritée de ses parents. La ferme n’était qu’un buisson sans équipement. Aujourd’hui, la ferme dispose de tracteurs, de matériel de plantation, de pivot central et de matériel de protection des cultures.

Shalini Seaton, Jamaïque
Shalini est une agricultrice de 29 ans du district rural de New Market, St. Elizabeth, Jamaïque. Elle est également présidente du comité des jeunes du Réseau jamaïcain des femmes productrices rurales (JNRWP). Elle est titulaire d’un baccalauréat en technologie médicale de l’Université de technologie de la Jamaïque et d’un diplôme d’associé en sciences naturelles de la Hampton School. Elle a lancé la chaîne YouTube « Farmer Chic » où elle partage des informations pour aider, inspirer et motiver d’autres jeunes, en particulier des jeunes femmes, à se lancer dans une profession agricole.

Tracey Miller, États-Unis
Tracey a 29 ans et est originaire des États-Unis. Tracey et sa famille élèvent du bétail dans la ferme familiale située dans le Dakota du Nord. Elle travaille également comme spécialiste des relations gouvernementales en dehors de la ferme. Tracey et son mari RJ continuent de développer leur entreprise, en étendant récemment leur activité du bétail aux terres agricoles. Tracey siège au conseil d’administration du Burleigh County Farmers Union, du North Dakota State University Extension Advisory Board et est un membre actif du programme « Women In Leadership Development (WILD)» du North Dakota Farmers Union (WILD) et du programme jeunesse EPIC.

Du 25 au 27 novembre, la nouvelle classe de jeunes agriculteurs participant au programme de renforcement des capacités de haut niveau du Gymnasium de l’OMA s’est réunie numériquement pour la première session de l’édition 2020-2022 du programme de formation.

Le thème général de cette première session était « Science, recherche et innovation dans le secteur agricole : comment combler l’écart avec les agriculteurs« .

Les experts internationaux qui ont rejoint la session en tant qu’enseignants comprenaient Peer Ederer, directeur des programmes et des sciences, Global Food and Agribusiness Network et membre du Conseil scientifique de l’OMA; Tony Siantonas, directeur, Scaling Positive Agriculture, WBCSD; Serpil Tascioglu, directeur, Foods Innovation & Transformation, Unilever; Giovanni Frajese, conseiller scientifique et coordinateur du Conseil scientifique de l’OMA; Suzanne van Tilburg, responsable mondiale des réseaux alimentaires et agricoles, Rabobank; Natasha Santos, vice-présidente de la stratégie et des affaires des parties prenantes et Mark Edge, directeur, Seeds & Traits Business Development for LMICs, Bayer AG.

De plus, les étudiants ont travaillé ensemble et ont exercé leurs compétences en leadership avec des coachs de vie, Annalisa Maffey et Giada Boni. Le programme de compétences générales accompagnera l’édition globale 2020-2022 pour permettre aux jeunes agriculteurs de développer et de présenter leurs positions sur des questions liées à l’agenda agricole mondial avec la confiance en soi et les compétences de communication des meilleurs experts internationaux dans l’agriculture.

Cette première session s’est déroulée en marge de « Bold Actions for Food as a Force for Good » (23-24 novembre), premier événement officiel en préparation du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires de 2021, co-organisé entre autres par l’OMA et les étudiants ont eu l’opportunité de participer en tant que délégués de l’OMA.

La deuxième session du Programme de Renforcement des Capacités de haut niveau de l’OMA a eu lieu du 2 au 4 août 2021, à la suite du Pré-Sommet sur les Systèmes Alimentaires qui s’est déroulé sous un format hybride au siège de la FAO à Rome, du 26 au 28 juillet 2021.

Le premier jour, les jeunes agriculteurs ont eu l’opportunité de rencontrer et d’échanger avec les experts internationaux suivants : Julia Fendel, chef de projet, AgrarKontakte International (AKI) qui a présenté le projet Agriculture Transitionelle, un programme de 3 ans basé sur un échange étroit avec les organisations paysannes africaines sur les défis et les solutions de l’agriculture familiale dans des contextes de transition en évolution rapide. De plus, le groupe Gymnasium a eu une session très intéressante co-dirigée par Earlene Cruz, fondatrice et directrice de Kitchen Connection et Khaled Emam, représentant du Groupe Majeur des Nations Unies pour les Enfants et les Jeunes, dans le but de montrer deux exemples du travail que les jeunes faisaient au niveau mondial.

Le deuxième jour, la session s’est poursuivie par une conférence par Yixuan Shao, responsable des partenariats, Sécretariat du Sommet des Nations Unies sur les Systèmes Alimentaires (UNFSS), qui a expliqué comment les producteurs étaient engagés dans le processus du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires (UNFSS) et quelles étaient les attentes pour le Sommet de l’ONU qui se tiendra en septembre 2021. Enfin, la dernière session a été suivie par Jim Leandro Cano, président, Youth Alliance for Zero Hunger avec le soutien de Bram Van Hecke, président de Groene Kring, membre du Gymnasium et représentant de l’OMA dans la Youth Alliance for Zero Hunger.

Du 15 au 17 novembre, le groupe de jeunes agriculteurs a participé à la troisième session du Gymnasium, le Programme de Formation de Haut Niveau de l’OMA.

Cette troisième session s’est déroulée en marge de la COP26 de la CCNUCC qui s’est tenue à Glasgow, en Écosse, du 31 octobre au 12 novembre, et portait sur le changement climatique.

Le premier jour, les étudiants ont travaillé ensemble et exercé leurs compétences en leadership avec leurs coachs de vie, Annalisa Maffey et Giada Boni, avec une session très dynamique axée sur les compétences de négociation.

Le 16 novembre, la session a été organisée sur le thème de la Climakers Alliance, son mandat et son travail dans le débat régional et mondial sur le changement climatique. Ainsi, après une première présentation générale par Giovanna Amelio, Coordinatrice Climakers de l’OMA, l’expérience africaine a été partagée par Emmerance Tuyishime, Chargé de Programme, PAFO et par Norbert Tuyishime, Chargé de l’Agrobusiness et du Commerce, EAFF.

Le 17 novembre, les étudiants ont eu l’occasion d’entendre les experts suivants : Chia-Ling, chef de division, division Amérique latine et Caraïbes et Thomas Peng, spécialiste du projet d’amélioration de la productivité du riz et du haricot commun de l’ICDF Taiwan ; Rudolph Dadey, coordinateur de l’engagement des jeunes et Noëlle Moutout, juriste adjointe de l’OMPI ; Benjamin Rivoire, chef de la coopération régionale et du développement du secteur des semences, UPOV ; Monica McBride, directrice des partenariats pour l’environnement mondial et le paysage, Division des sciences des cultures, Bayer.